Grâce à son franc-parler aux antipodes des récits de domestiques anglais trop parfaits, ce témoignage paru en 1968 a valu la célébrité à Margaret Powell (1907-1984). Quarante plus tard, il a inspiré le scénariste de Downton Abbey.
Éditions Payot - 2014
Dans l'Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d'être institutrice, mais elle est issue d'un milieu modeste et doit "entrer en condition". De fille de cuisine, elle devient rapidement cuisinière, un titre envié parmi les gens de maison. Confinée au sous-sol de l'aube à la nuit, elle n'en est pas moins au service de ceux qu'on appelle "Eux", des patrons qui ne supporteraient pas de se voir remettre une lettre par un domestique autrement que sur un plateau d'argent.
 
Cette histoire dépeint la vie des domestiques et de leurs maîtres au début du 20e siècle.
Outre un travail exténuant et des exigences démesurées en matière de cuisine et d'entretien de la maison, Margaret nous raconte cette vie, "sa vie", d'une manière simple, vivante et pleine d'humour.
Même si la pénibilité du travail se sent tout au long du récit, elle nous est transmise naturellement, sans état d'âme, les choses étant ainsi à cette époque.
L'écriture est volontairement populaire et argotique et cela m'a parfois dérouté mais la sympathie éprouvée pour l'auteur perdure tout au long de l'histoire.
 
Les avis diverges concernant ce livre, pour ma part j'ai pris plaisir à le lire.

Les tribulations d'une cuisinière anglaise

MARGARET POWELL

ATELIER CUISINE 
ASSOCIATION 
LIVRES DE CUISINE 
 
Copyright 2010 - DU LIVRE À L'ASSIETTE                                                                                                             Mentions légales   |    Contact     |    Plan du site     |   Liens gourmands